logements écologiques à Metz-devant-les-Ponts
Vue intérieure de l'ilot de logements écologiques à Metz
Logements-ecolos-Metz-plan-rdc

le projet

Metz ZAC du Sansonnet

Conception de logements écologiques à Metz en Moselle

RT2020, éco-quartier avec démarche environnementale forte

  • Maître d’ouvrage : ICADE promotion
  • Surface : 1796 M2
  • Mission : base
  • Équipe : KL architectes
    Omnitech structure
    Sogecli fluides
    Archimed environnement
    Parenthèse paysage

Le projet s’implante dans la ZAC du Sansonnet à Metz, un éco-quartier autour du parc et de jardins familiaux.

Deux bâtiments de logements nord/sud et une galerie de liaison forment un clos avec un parc partagé central. La galerie regroupe les locaux partagés : entrée, locaux communs, mais aussi locaux à compost, outils de jardin, et un vaste espace de réunion avec table et bancs fixes. Les enfants en journée, tous en soirée vont pouvoir se réunir et partager activités et festivités qui créeront le lien social nécessaire à la qualité de vie attendue dans ce quartier. Le parc prévoit un potager, une aire de jeux, un verger, une mare de rétention des eaux, et de nombreuses haies séparatives entre les espaces partagés et ceux à usage privé. L’infiltration du sol, la bio-diversité sont privilégiées.

Les logements, tous traversants et pour la plupart à triple orientation, disposent de larges terrasses, de 9 à 20m2, véritables lieux de vie en prolongement des logements. Des stores en bambous permettent de fermer ces terrasses, protégeant à volonté l’intimité, mais assurant aussi la protection solaire nécessaire à l’exposition plein sud.
Les logements proposent aussi une évolutivité dans le cloisonnement, permettant d’ouvrir plus ou moins l’espace, mais surtout de rendre une partie du logement indépendante pour que le logement évolue au cours de la vie des habitants : ainsi deviennent possible le télé-travail, l’accueil d’une personne plus indépendante, mais aussi la location d’une chambre à un étudiant, une garde à domicile, etc…

Les immeubles sont conçus avec une porosité de leurs limites qui accueille les espaces partagés (grands paliers, larges coursives), supports de végétation et d’appropriation par les habitants : des supports à plantes grimpantes sont prévus en pignon, des bacs à plantes à récupération d’eau et réservoirs le long des coursives, … jusqu’à la plantation d’un arbre par habitant sur la parcelle : tout est fait pour favoriser la présence du végétal et encourager l’appropriation et des usages partagés et responsables.